Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Homo palmus
  • Le blog de Homo palmus
  • : Histoires et photos autour de mes plongées en Roussillon et ailleurs
  • Contact

Recherche

Archives

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 06:03

Après avoir trop mangé, trop gras et trop sucré, il a bien fallu retourner gagner un peu de sous. C’est donc dans la joie de la fin des vacances et dans la joie de la reprise du travail qu’on se souhaite une bonne année. C’est dans la joie de la prise de poids, dans la joie du rétrécissement du néoprène et dans la joie de la perspective de la prochaine prise de sang qu’on se souhaite une bonne santé. Ils sont fous ces humains.

C’est l’hiver, il neige, il fait froid. Depuis des semaines, les skieurs sont heureux. Pardon, euh... C’est l’hiver, il pleut, il fait gris et moche, les virus sont en forme. La neige ? C’est plus comme avant, y’a pu d’saison ma bonne dame ! C’est le perpétuel automne. Enfin, c’était. Parce que Dame Nature a fini par retrouver la recette de l’hiver et elle tente de se rattraper. C’est trop d’un coup, trop tardif alors qu’on entame le dernier mois d’hiver administratif. Elle est folle Dame Nature.

Le reste du monde tourne rond. Rien ne change, tout est dans la continuité : les terroristes tuent, les riches sont plus riches, les pauvres sont plus pauvres, les politiciens magouillent, les élèves sont des cancres malpolis et les épinards de la cantine sont toujours infects. Ca serait presque rassurant de sentir que le monde est égal à lui-même, malgré le temps qui passe. Il est fou ce monde.

Alors que faire ? Un sage a dit : « tant va le plongeur à l’eau qu’à la fin il se casse ». Pour ceux qui ne comprendraient pas, ça veut dire qu’il ne faut pas abuser des bonnes choses parce que sinon on finit par ne plus les apprécier. Evidemment, ça ne s’applique pas aux plongeurs drogués qui sont de toute façon perdus pour l’humanité. Ils sont fous ces plongeurs drogués.

Voilà, j’ai trouvé un argument pour attendre patiemment de retourner à l’eau (salée) : je dois écouter la voix de la sagesse. Je dois rester au sec, ressentir le manque, endurer l’envie pour avoir la satisfaction morale de me dire que je suis sage. Attendre, attendre, attendre… En attendant l’été ? Pas fou, non !?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Homo palmus - dans video
commenter cet article

commentaires

La judokate palmée 22/02/2015 20:39


 Je veux plonger moi aussi...  Cela fait 7 mois que je n'ai pas entendu ce bruit de bulles. 

Homo palmus 22/02/2015 23:27



Et déjà plus de 2 mois pour nous, un intervalle de surface que je n'ai pas atteint depuis des années... Mais tout cela va sûrement bientôt changer ! Si tout va bien, dans 15 jours on y
retournera.



Pages