Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Homo palmus
  • Le blog de Homo palmus
  • : Histoires et photos autour de mes plongées en Roussillon et ailleurs
  • Contact

Recherche

Archives

16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 00:02
Trois semaines, 3 longues semaines d’absence avant de retrouver la douceur de la nuit argelésienne. Rien ne semble changé depuis mon départ. L’air est peut-être un peu plus parfumé. La température est très douce malgré la minuit passée. Je pose mon sac devant la porte et je vois que Juliette est toujours là. Juliette, c’est la rainette qui habite ici.


Elle ne se montre que le soir. Un peu plus loin sur le mur, il y a Arturo le gecko. Je ne vais pas vous dresser la liste de tous mes voisins, parmi lesquels Jeannot l’escargot, l’envahissante tribu de Rémi la fourmi, Renaud le crapaud, Gérard le lézard… Il est assez tard pour qu’il soit tôt. Dodo.
Le soleil brille, le ciel est bleu et il fait sensiblement plus chaud que lors de ma dernière venue. L’avenue du Tech a bien changé : les touristes se sont tous donné rendez vous pour une opération escargot devant moi… Je me traîne jusqu’au port à 2 à l’heure. Stressé comme un parisien à une heure de pointe, je pose mon sac dans le local et je tombe nez à nez avec Sandrine qui me présente Isabelle, la nouvelle recrue qui remplace Caro à l’accueil cette saison.


C’est donc elle qui aura la délicate mission de supporter l’humour parfois très fin des plongeurs , de renseigner les visiteurs étrangers dans toutes les langues comme si elle était monitrice de plongée polyglotte , de vendre le matériel de la boutique comme si elle avait tout testé et tout un tas d’autres activités excitantes dans la joie et la bonne humeur quotidienne du club. Chers visiteurs, ne soyez pas trop durs avec elle, au moins les premiers temps…

Dimanche après midi, une jeune plongeuse du club est venue essayer du matériel tout nouveau. D’année en année, les fabricants diversifient leur gamme de produits afin de satisfaire aux spécificités de toutes les catégories de personnes. Mais là, il a été très difficile de trouver les accessoires parfaitement adaptés et ajustés. Tout d’abord, la bouteille.


Puis, c’est le maître des lieux en personne qui s’est chargé de proposer une paire de palmes réglables.


La jeune plongeuse avait déjà la combinaison  Détendeur et masque n’ont pas pu être essayés, il a fallu abréger la séance et échanger rapidement la bouteille pleine d’air contre une bouteille pleine de lait… Si elle consomme l’air comme elle descend le lait, elle ne pourra pas plonger avec François durant des heures à la recherche des nudibranches !

Qui dira qu’il n’y a pas une forte présence féminine dans ce club de plongée ?
Repost 0
Published by Homo palmus - dans Mathilde
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 01:13
Nous sommes en 2009 après JC. Toute la Gaule est occupée par la morosité. Toute ? Non. Un petit port résiste encore et toujours…
C’est la reprise de la saison, la reprise des habitudes. La reprise de toutes les habitudes ?


Sandrine est de retour après quelques activités hivernales qui lui ont fait perdre tout de même un petit paquet de kilos. Qui dira que l’air de la montagne n’est pas sain ? Elle n’en peut plus, elle craque, elle ne peut plus se retenir ! Après 8 mois et des poussières de privations…


Je rassure tout le monde, elle a dû mettre un terme au service de livraison de repas directement de la productrice à la consommatrice. Donc pas de danger immédiat de dommage collatéral…
En fin de journée, peu à peu, le club s’est rempli d’habitués en majorité plongeurs, mais pas seulement. Les bouchons sautent. Les verres se remplissent. Est-ce simplement le début de la saison ?


En cette fin de journée, ils sont venus voir Mathilde, qui bien entendu se fera attendre.


Etonnamment sage et silencieuse à son arrivée dans les bras de la maman, elle ne va pas tarder à donner de la voix. N’allez pas imaginer que c’est uniquement à cause de Vincent.


En fait, il découvre, comme moi la veille, qu’elle n’aime pas du tout être dans cette position.
Elle va pouvoir grandir avec une petite copine de 3 mois son aînée : Loreena.


Ce club de plongée n’a pas fini d’être animé. Déjà avec les papas c’est pas triste, alors quand elles vont commencer à gambader…
Le lendemain, alors que les grands sont partis barboter, Mathilde fait sa vie dans la véranda au milieu de plein de futurs jouets très colorés… Il faudra attendre un peu, Aqualung ne fait pas encore de palmes en xxxxxxs (c’est-à-dire à peu près taille 15, fillette).


Mais les slingshot pink, nouveau modèle rose pour les filles, semble avoir un certain succès auprès du public visé.


En fin d’après-midi de ce dimanche ensoleillé, quoiqu’un peu venteux, ce n’est pas encore tout à fait l’heure de l’apéro mais presque. D’autres visiteurs arrivent. Mathilde rencontre Thierry et JR, accompagnés évidemment de PpO2girls. JR s’écrie alors : « Oh ! C’est comme  les oreilles de mon lapin en peluche tout blanc ! C’est duveteux tout pareil ! Sauf que là ça remue tout seul. Où sont les piles ? ».


Non, ce n’est pas à cause des boissons (enfin, pas celles-là). Regardez sur la table : rien d’alcoolisé ! Est-ce vraiment la reprise de toutes les habitudes ?...



Un petit message des parents :


Nous voulons remercier tous ceux qui sont venus témoigner à cette occasion de leur amitié et de leur gentillesse. Leur présence attendue nous a fait très plaisir. Merci aussi pour tous les cadeaux offerts à Mathilde.

Sandrine et Sylvain



Et moi j’ajouterai que si je craignais que cette petite ne soit obligée de porter que des vêtements de montagne durant la saison estivale méditerranéenne, je suis à présent rassuré !

C’est pas le tout. Après ces mondanités épuisantes…


Repost 0
Published by Homo palmus - dans Mathilde
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 13:59
Après une immersion d’un peu plus de 8 mois, Mathilde a fait surface. Il faudra attendre un peu pour savoir comment était l’explo. Je viens de lui poser la question, mais elle n’a répondu que « OUINNNNNNNNN !!! ». A peine sortie, elle râle déjà ! Donc les traditionnels paris sont ouverts : de qui tient-elle ?



Repost 0
Published by Homo palmus - dans Mathilde
commenter cet article

Pages